Nous sommes mandataire de l'Agence nationale

de l’Habitat

Les primes et subventions automatiquement déduites de votre facture

MA PRIME RÉNOV, Eco-prêt à taux zéro,

Programme "Habiter mieux " de l'Anah,

Certificats d'économies d'énergie (CEE),

TVA à taux réduit, aides locales...

Dans le cadre d'un projet de rénovation d'un logement,

Les particuliers et les entreprises peuvent prétendre à des aides financières.

Nous vous accompagnons dans vos démarches du début jusqu'à la fin.

 

Quelques Liens utiles.  Il suffit de chiquer dessus et voilà....

Primes valables jusqu'au 31 décembre 2024*

Arnaque à la rénovation énergétique en Creuse : comment les détecter ?

Le démarchage téléphonique est interdit !!

Vous avez peut-être le projet de faire isoler votre maison ou d'installer une pompe à chaleur ? Attention aux arnaques ! Partout en France, des escrocs montent des stratagèmes pour berner les propriétaires, et la Creuse n'est pas épargnée. Mieux vaut connaitre quelques règles pour éviter les pièges.

C'est une scène extrêmement banale : vous êtes chez vous, le téléphone sonne. Au bout du fil une entreprise vous propose une offre alléchante pour des travaux de rénovation ou encore l'installation d'une pompe à chaleur à faible prix.

Une telle situation doit éveiller vos soupçons. En effet le démarchage téléphonique est maintenant interdit. Une entreprise sérieuse n'en fait pas.

Les aides à un euro n'existent plus!

En 2023, une entreprise qui prétend pouvoir isoler votre maison, ou vous équiper d'une pompe à chaleur pour un euro, doit éveiller vos soupçons.

 

Des centaines de cas de clients qui nous rapportent avoir bénéficié d'une pompe à chaleur pour 1 Euro !! Ce n'est pas possible ...sauf si....

Quelques rares entreprises proposent

Des Pompes à chaleur à 1 Euro, oui vous avez bien lu !!!!

Et cela sans passer par MaPrimeeRnov ? Comment font-ils ?

Tout simplement en faisant plusieurs demandes de primes CEE en votre nom, et si pas contrôlé pas pris ….

Mais c'est illégal et si vous êtes contrôlé va falloir rembourser, oui vous devez rembourser pas le poseur car les demandes sont faites a votre nom ....

De plus pas de garantie car ses entreprises changent de nom tous les ans .... Méfiez-vous de la trop bonne affaire …qui est illégale ...

 

Ne donnez jamais vos informations fiscales

Parfois, les démarcheurs demandent à leur interlocuteur son numéro fiscal et sa référence d'avis fiscal, soi-disant pour voir s'il est éligible à MaPrimeRénov', l'aide de l'Etat pour aider les Français à effectuer des travaux d'isolation ou de chauffage. C'est arrivé récemment à plusieurs habitants de Boussac par exemple.

Il ne faut jamais confier ce genre d'informations ! Grâce à elles, les petits malins peuvent usurper votre identité, créer un compte MaPrimeRénov' à votre nom et siphonner les aides auxquelles vous avez droit.

 

Dans le meilleur des cas, les propriétaires ne s'aperçoivent de rien, jusqu'au jour où ils font une véritable demande d'aides pour des travaux de rénovation énergétique. Là, le site gouvernemental leur apprend que l'aide a déjà été versée et qu'ils n'y ont plus droit.

Dans certains cas plus problématiques, les entreprises frauduleuses vont plus loin et engagent des travaux chez leurs victimes : les chantiers sont parfois de très mauvaise qualité. Certains propriétaires se sont aussi aperçus en fin de chantier qu'ils devaient payer un reste à charge bien plus important que prévu, ou qu'ils ne pouvaient pas bénéficier de la totalité des aides promises initialement.

CEE : 100.000 contrôles vont être "immédiatement" lancés

"Nous avons connu l'arnaque aux quotas carbone, massive. Je ne laisserai passer aucune arnaque à la rénovation énergétique." Ce sont les mots de Bruno Le Maire, ministre de l'Économie, dont dépend depuis le dernier remaniement le domaine de l'Énergie. Il les a prononcés ce 11 mars 2024, lors d'une visite dans les locaux de la société GE HealthCare consacrée à la sobriété énergétique. Selon lui, les fraudes existent toujours bel et bien, dans ce secteur, et concernent "au moins une centaine d'entreprises". Des éco-délinquants déclarant des travaux, en fait fictifs, pour obtenir les aides.